Dans le domaine de la formation, les anglicismes sont légion. Le social learning, le micro learning, l’adaptive learning, l’e-learning, toutes ces nouvelles méthodes de formations se sont popularisées ces dernières années en raison de leurs nombreux avantages. J’ai donc décidé d’écrire une série d’articles, dont le seul but sera de vous éclairer sur ces parcours de formations différenciés.

Vous l’aurez compris, aujourd’hui la formation que l’on va aborder est l’e-learning.

Pour les moins anglophones d’entre vous, « e-learning » se décompose en 2 parties : le préfixe « e » qui fait référence à l’Internet, et « learning » qui se traduit par apprentissage. Même si « e-learning » se traduit littéralement par apprentissage sur internet, vous avez plus sûrement entendu parler de formation à distance, de formation à domicile ou encore de formation en ligne, tout simplement.


Maintenant que l’on sait à quoi correspond l’e-learning, dans cet article nous allons voir sous quelles formes il se présente, quels sont ses principaux avantages pour les entreprises et pour les collaborateurs et quels en sont les désavantages.


L'e-learning : la formation à visage multiple


La grande force de l'e-learning, c’est sa flexibilité. L'e-learning n’a aucune forme prédéfinie. Dès lors que la formation se passe sur un support connecté à l’Internet, ordinateur, mobile ou tablette, c’est de l'e-learning.

Néanmoins nous vous avons composé un rapide top 3 des éléments récurrents dans les formations en ligne.

Les cours en ligne

Le cours en ligne est la pierre angulaire des formations en e-learning. Dans la plupart des cas, ces cours permettent une progression personnelle au rythme du collaborateur. L’e-learning est une formation dite « asynchrone ».

L’apprenant dispose d’une base de données qu’il est en capacité de consulter à tout moment, dès qu’il en a envie ou le temps. Sans avoir besoin de salle dédiée, l’apprenant peut choisir l’endroit qu’il préfère pour suivre sa formation à distance. Dans le métro, dans le bus, en faisant la queue au supermarché ou dans le salon, cette méthode d’apprentissage permet une grande liberté au collaborateur.

Les cours en ligne peuvent être sous la forme de cours didactique ou de présentation. Mais quelle qu’en soit la forme, elle est nécessairement accompagnée d’autres éléments au sein du parcours de formation. La raison ? Vous la connaissez. Quelle est la dernière fois que vous avez retenu 100 % du contenu d’un livre à la première lecture ?

Vous l’avez bien compris, lire un bloc de texte pendant 15 minutes n’est pas suffisant pour intégrer les connaissances qu’il nous apporte.

Des cours en ligne peuvent aussi être dispensés de manière synchrone sous des formes plus ou moins interactives en partant du cours magistral à la classe virtuelle, tout en passant par le webinaire.

Les supports vidéo

Le support vidéo est une ressource importante des formations en ligne. Le but de ces vidéos est de faire passer des informations de manière plus dynamique, et souvent avec un support visuel.

Les supports vidéo sont aussi de super outils dès lors qu’il s’agit d’expliquer des processus et de faire passer rapidement des informations complexes.


Cette méthode, lorsqu’elle est utilisée de la bonne manière, permet une rétention accrue de l’information, car elle propose une mise en application directe du savoir partagé. C’est l’apprentissage par l’exemple. C’est le principe même des tutos !

Les quiz et les mini-jeux

Dans les parcours en e-learning, il est courant de cumuler textes, support vidéo et quiz/mini-jeux. L’intervention de ces derniers à la fin de chaque chapitre de formation par exemple, permet à l’apprenant de se situer sur les connaissances qu’il a retenues. C’est aussi un moyen d’ancrer ses connaissances via la mobilisation de ces dernières plus ou moins fraîchement acquises.

Cette méthode est d’autant plus pertinente en ce qu’elle permet à l’apprenant de revenir sur des connaissances déjà vues afin de les mettre en application le temps d’un jeu. Ce sont ces aspects mis en application/mise en perspective des connaissances qui rendent si efficace cette manière d’apprendre.

Ces quiz sont aussi intéressants du point de vue pédagogique : l’apprenant peut les repasser jusqu’à obtenir une note maximale à chacun d’entre eux afin de valider la compétence apprise.

Mise en situation, QCM, mini-cas pratique, encore une fois toutes les formes sont adaptées à la création des mini-jeux.

Les limites de l'e-learning

En termes de limites, l'e-learning a son lot de freins.

Le premier grand ennemi de l'e-learning réside dans son manque d'engagement  des apprenants dans les faits. Les apprenants sont souvent réticents à l’idée de se plonger dans une formation en e-learning, tout simplement parce que celui-ci relève de la contrainte pour ces derniers.

Des cours trop théoriques et pas assez accompagnés, un manque d'encouragement à l'effort ou de sentiment de réussite. En clair, l'e-learning souffre (comme la plupart des formations actuelles) du manque de motivation des apprenants.

Le deuxième problème que rencontre l'e-learning, c’est l’apprentissage standardisé. Les programmes d'e-learning sont souvent génériques et non personnalisables. Ainsi, une friction peut naître entre le collaborateur et le programme de formation.

Si la formation en e-learning ne traite que de sujets de bases et que l’apprenant est déjà chevronné dans un domaine, alors il est évident que ce dernier ne ressentira pas l'utilité de cette formation et la verra comme une perte de temps.

À l’inverse, si l’apprenant est totalement novice et que la formation traite de sujets avancés, il lui sera beaucoup plus dur de suivre cette formation en autonomie.

Parce que oui, l’un des problèmes très souvent rencontré par les plateformes d'e-learning, c’est le manque total d’élément humain. Ce point est handicapant principalement à 2 niveaux :

  • Si l’apprenant souhaite trouver des réponses à ses interrogations, l’absence d’un coach dédié à cette mission le ralentit dans sa progression et le frustre dans son apprentissage;
  • Ce manque d’élément humain vient aussi diminuer la valeur de l’apprentissage dans le temps, car l’apprenant ne dispose d’aucun suivi durant et après la formation en e-learning. Ainsi ce dernier peut développer de mauvaises habitudes et des mauvaises pratiques sans que personne ne soit là pour le corriger.

En termes de sujet de formation, les méthodes d'e-learning peuvent aborder un large panel de sujets. Toutefois, elles sont totalement inadaptées pour aborder des sujets  pourtant centraux dans le milieu professionnel d’aujourd’hui: les soft skills.

Enfin, l'e-learning, comme tous les dispositifs communs d’apprentissage, se positionne au niveau du gain de connaissances. Or comme je l’explique dans l’article reprenant les problèmes de la formation aujourd’hui, on ne peut pas assimiler de connaissances sur le long terme, si l’on n'associe pas ces connaissances à une action ou un comportement correspondant.

En bref, les formations donnent l’illusion de l’acquisition de connaissances à l’apprenant en le faisant mobiliser un savoir qu’il a récemment acquis (via les quiz). Toutefois, ces formations en e-learning, de par leur manque de suivi, ne favorisent pas l’ancrage des connaissances à long terme.


Les avantages et les inconvénients du e-learning

Microdoing vs l'e-learning


Microdoing, dans sa conception, est un outil qui se sert des mécanismes de l'e-learning en reprenant sa plus grande force : la flexibilité, la capacité à s’adapter au rythme de chacun mais aussi l’économie en coûts annexes.

Notre application mobile propose une expérience personnelle, totalement dédiée à l’apprenant, adaptée à son rythme et à son niveau tout en lui assurant une progression continue. Chacun de nos apprenants peut choisir les thématiques qui intéressent le plus sa situation. Cette personnalisation au cas par cas de la formation nous a permis d’obtenir un taux d’engagement entre 10 et 29 fois supérieur aux parcours classiques.

Couplés à cela, nous initions un programme de suivi individualisé et un programme de suivi de groupe avec des sessions de coaching. Nous allions technologies novatrices et élément humain afin de fournir un suivi complet à chacun des apprenants.

Nous ne nous positionnons pas seulement au niveau des connaissances comme les formations en e-learning. Nous cultivons les connaissances par la mise en place de petites actions quotidiennes afin de développer de réelles compétences. Mais au sortir de nos formations, nos apprenants ont développé non pas que des compétences, mais des automatismes.

Notre méthodologie d'apprentissage est présente totalement sur ce lien.

Disponibles à tous moments, nos parcours de formation ont aussi comme avantage de favoriser l’expérience de groupe et de raviver la culture d’entreprise, contrairement aux méthodes d'e-learning qui renferment les apprenants sur eux.

Si l’on prend la décision de former ses collaborateurs, c’est pour qu’il puisse changer leur manière d’appréhender les situations, de se comporter face à un imprévu, de réagir confronté à un problème. Former ses collaborateurs, c’est leur donner les moyens de changer et de s’améliorer. Tout ça commence par un changement de leurs habitudes et Microdoing est la meilleure solution du marché.

Pas convaincu ? Il ne reste qu'à voir la démo.